15.10.2019 | Article du Parisien sur le manifeste des éleveurs


Hercé (Mayenne), ce mardi. Eric et Patricia Guihery, éleveurs de vaches, utilisent des huiles essentielles «pour les bobos du quotidien». LP/François Lepage

Hors-la-loi car ils privilégient les plantes aux antibios, 1052 éleveurs publient un manifeste

Ils assument utiliser des huiles essentielles pour guérir leur bétail, alors que c’est souvent illégal. Ce «manifeste des éleveurs hors-la-loi» est un acte fort pour ouvrir le débat.
« Les antibiotiques ne marchent plus, on va tranquillement mais sûrement dans le mur », commence Eric Guihery, qui soigne ses 70 vaches laitières avec des plantes même si c’est illégal. Avec 1051 autres agriculteurs, dont beaucoup estampillés bio comme lui, cet éleveur de Mayenne a signé de son nom un manifeste des éleveurs hors-la-loi ( lire l’encadré ci-dessous ). […]

>> Lire l’article en ligne <<