Publié le 14 janvier 2022

CONFÉRENCES | Notre DÉFI aujourd’hui : AGIR ou SUBIR ?

« Attention, si nous continuons de détruire la biodiversité, nous allons au-devant de problèmes de santé publique majeurs et nous risquons d’entrer dans une ère de pandémies. »

C’est ce que ne cessent de répéter les 62 scientifiques qu’a interrogés la journaliste Marie-Monique Robin dans son dernier livre « La fabrique des pandémies ». Eh oui, il y a un lien indiscutable entre la biodiversité et la Covid-19.

Jusque dans les années 1970, l’OMS estimait qu’il y avait une maladie émergeante tous les 15 ans. Aujourd’hui, on frôle plutôt les cinq par an ! Avant la Covid-19, il y a eu le Zika, le Chikungunya, la grippe aviaire, Ebola, le SIDA…
Non, la biodiversité, ce n’est pas un supplément d’âme pour bobos écolos à vélo qui pleurent la disparition des pandas et des tigres. La biodiversité, c’est notre maison commune, c’est elle qui nous protège. Les scientifiques ont démontré qu’il y avait un lien indiscutable entre la déforestation, l’urbanisation, l’élevage intensif, la globalisation et les maladies émergentes (ainsi que les maladies chroniques) et évidemment le climat. Tout est lié.
Hélas, la société semble ignorer ces faits. Ainsi, depuis 1990, la Mayenne a perdu 650 km de haie chaque année et ça ne semble pas s’arrêter. Ici, c’est une usine qui va produire des farines animales pour nourrir des poissons au Chili. Là, ce sont des demandes d’autorisation en vue d’exploiter des élevages avicoles de 40 000 à 160 000 emplacements volailles. Idem avec des étables de 160 à 200 vaches, des élevages de veaux à plus de 500 unités. Et sans une visite sur le site de la préfecture du 53, le citoyen ne se rend compte de rien. L’idée n’est pas d’accuser qui que ce soit : nous sommes tous responsables et c’est ensemble qu’il nous faut réfléchir.

Comment faire ?

L’Assemblée citoyenne a décidé d’agir en provoquant le débat. Elle va organiser un cycle de 4 conférences en conviant des intervenants qui souhaitent nous réconcilier avec la nature en proposant des pistes et des témoignages concrets sans emprunter pour autant le chemin de la régression.

Télécharger le dossier de conférence