Publié le 28 juin 2021

Ecocert ne donnera plus de certificat pour les « Fertilisants solides azotés à plus de 10% et fertilisants liquides azotés à plus de 3%, issus de biotechnologies »

 

Extrait du courrier d’Ecocert du 21/06/2021
Nous avions fait savoir, fin 2020, qu’Ecocert avait décidé, dans le cadre de ses prestations de vérification d’intrants utilisables en AB, de renforcer son niveau de contrôle pour les fertilisants cités en objet, en mettant en place un audit obligatoire des sites de production.

Compte tenu du fait que ce renforcement n’a pas été systématiquement accepté par les fabricants ou distributeurs des intrants concernés, d’une part ; et que le process d’obtention de ces intrants est complexe, innovant, et non précisément cadré règlementairement, d’autre part, Ecocert a fait le choix de ne plus délivrer les prestations de vérification d’intrants pour ce type de produits, tant qu’ils ne seront pas plus précisément encadrés par la règlementation biologique et/ou par des instructions des autorités compétentes.

Cette position et ses motivations ont au demeurant été portées à la connaissance de ces dernières. C’est la raison pour laquelle ces produits auront prochainement tous disparu de notre site : www.intrants.bio

Nous attirons néanmoins votre attention sur les points suivants :

  • Le retrait du site Ecocert ne signifie pas que ces intrants ne sont pas conformes pour une utilisation en Agriculture Biologique. En effet, la mention « Utilisable en Agriculture
    Biologique (UAB) » est apposée à l’initiative et sous la responsabilité du fabricant ou du distributeur dès lors qu’ils considèrent que leurs produits répondent aux exigences
    de la règlementation biologique ;
  • Les producteurs dont les produits sont certifiés AB peuvent utiliser ces produits dès lors qu’ils présentent bien la mention « Utilisable en Agriculture Biologique (UAB) », comme cela est indiqué dans le Guide de Lecture de l’INAO : L’indication « utilisable en agriculture biologique conformément au règlement CE/834/2007 » (art. 12 § 1 – d) sur la facture et la fiche du produit commercial est de la responsabilité du metteur en marché et apporte une garantie suffisante à l’utilisateur. C’est ce que les auditeurs mandatés par les organismes certificateurs, dont ECOCERT FRANCE, seront amenés à vérifier lors des audits en AB menés chez les producteurs.

[…]