Publié le 21 octobre 2021

En route pour une restauration collective durable en Sud Mayenne !

@chateaugontier.pays

Cet automne 2021, une belle série de formations à destination des équipes de restauration collective du Sud Mayenne mais aussi des soirées-débats ouvertes à un public plus large se sont tenues entre Craon, La-Bazouge-de-Chémeré et Château-Gontier.

Au programme des trois journées de formation technique : l’accompagnement des repas et la (re)découverte des cuisines « évolutive » et « alternative » qui font la part belle aux produits bio locaux de qualité. Ces journées ont ouvert de belles perspectives éducatives pour accompagner plus aisément les enfants vers la découverte d’une alimentation saine et goûteuse et ont esquissé de nouvelles pistes culinaires pour mettre en valeur au mieux les produits bio et locaux. Élèves en scolarité, résident·es des EHPAD mais aussi patient·es hospitaliers pourront ainsi profiter du plaisir gustatif de menus repensés sans rien céder sur les apports nutritifs nécessaires  ̶  bien au contraire, tout en redonnant une marge de manœuvre aux équipes de restauration dans leur organisation et leur budget.

Le GAL Sud Mayenne, dans le cadre du Projet alimentaire territorial, et le Civam bio 53 ont ainsi permis à plus de quarante agentes d’accompagnement des repas, cuisiniers et cuisinières des trois communautés de communes de se perfectionner auprès d’Anne Béraud et Maud Lenoir, diététiciennes du réseau Du pain sur la planche, et de Thierry Marion et Gilles Daveau, cuisiniers et formateurs membres du Mouvement des cuisines nourricières. Il faut noter la belle diversité et le dynamisme des échanges entre des participant·es issus aussi bien de la restauration scolaire, hospitalière que des EHPAD.

Ce cycle de formation a été accompagné de deux soirées-débats introduites par chacun des deux cuisiniers formateurs, autour du thème de « Mieux cuisiner, mieux manger et mieux nourrir » avec une approche culinaire repensée. Celle-ci redonne toute sa noblesse à la mission nourricière assurée au quotidien par les équipes de restauration collective. Ces soirées ont permis des échanges entre participant·es des formations, productrices et producteurs locaux mais aussi élu·es, directrices d’établissements scolaires ou EHPAD, étudiant·es de l’École supérieure d’agricultures d’Angers. Cuisinier·es, agriculteurs et agricultrices, élu·es et enseignant·es se sont également retrouvés autour d’un buffet pédagogique cuisiné par l’équipe ayant suivi la formation de Gilles Daveau à Château-Gontier. Au menu, une quinzaine de plats riches en saveurs et en nutrition, répondant à l’enjeu de diversification et de montée en qualité des protéines végétales et animales dans l’alimentation des convives de la restauration collective.

Ce beau programme, qui avait été reporté pour cause sanitaire, se clôture en fanfare ce mercredi 20 octobre avec un Rallye des fermes qui permettra aux actrices et acteurs locaux de la restauration collective de (re)découvrir les productions locales de la pisciculture d’étang du lycée agricole du Haut Anjou, la ferme maraîchère bio de la Feuille de Chêne à Azé ainsi que la Minoterie Blin.