Produire bio

Le CIVAM Bio et ses partenaires, le CER,  l’AFOC, le CLASEL et le CIVAM AD 53, vous proposent un accompagnement personnalisé.

Pass Bio, contactez-nous !

Le Pass Bio

Le Conseil Régional des Pays de la Loire a appuyé jusqu’en 2010 la conversion à l’agriculture biologique en cofinançant le dispositif MAE Conversion AB qui était insuffisamment pourvu en enveloppe par l’Europe et l’Etat pour répondre à la dynamique de conversion. En 2011, l’aide à la conversion a été transférée sur le 1er pilier de la PAC, financée à 100 % sur fonds européens. Le Conseil Régional s’est ainsi trouvé en possibilité de repositionner des moyens sur d’autres dispositifs. C’est pourquoi la CAB a proposé la mise en oeuvre du PASS’ BIO qui permet un accompagnement des porteurs de projet ou des producteurs récemment convertis en Bio.

La conversion en agriculture biologique peut exiger de profondes modifications techniques, économiques, dans l’organisation du travail et dans la commercialisation. Les porteurs de projet doivent donc acquérir une vision claire des leviers à mettre en œuvre pour faire aboutir leur projet. Le dispositif PASS’ BIO apporte un appui financier pour réaliser un diagnostic ou une étude conversion, puis un suivi dans les cinq années suivantes.

Voir le Pass Bio

Niveau 0

Le premier contact

Une première rencontre est convenue au Civam Bio pour échanger sur votre projet, sur vos attentes,  faire le point sur votre réflexion et vous expliquer les étapes du Pass’ Bio.

Ce rendez vous est gratuit

Niveau 1

Établir un diagnostic

Ce diagnostic doit permettre, dans une démarche auto-évaluative avec le soutien d’un technicien de prendre du recul sur les modifications en profondeur que peut impliquer la conversion en agriculture biologique et donc la nécessité de rentrer dans une démarche d’élaboration de projet.

Il permet d’acquérir les premières informations sur la réglementation Bio, les démarches administratives et les aides disponibles et ainsi d’aboutir à un plan de travail pour pallier aux besoins identifiés, avec des préconisations pour la réussite du projet (formations, études plus approfondies, accompagnements techniques…).

Niveau 2

Réaliser une étude prévisionnelle

Cette étude prévisionnelle vient à la suite d’un diagnostic. Elle doit permettre d’appréhender sur une période de 5 ans :

  • Le dimensionnement technique et économique
  • Les conditions de valorisation de ces produits
  • Les changements et adaptations à réaliser

Niveau 3

Souscrire un suivi post conversion

L’intégration au Pass’ Bio niveau 3 ne nécessite pas forcément d’avoir réalisé un diagnostic ou une étude prévisionnelle. Il peut être contractualisé jusqu’à 5 ans après la conversion. Ces suivis peuvent concerner : les pratiques agronomiques, les pratiques d’élevage, l’adaptation du système de production aux exigences des filières de commercialisation, le bilan global post conversion.

Les bénéficiaires peuvent être toutes personnes physiques ou morales qui exploitent une structure agricole dont le siège est situé en Pays de la Loire. Les personnes physiques doivent cependant être agriculteur à titre principal. Ces personnes peuvent être réunies sous forme sociétaire ou associative. Le projet de conversion doit concerner au moins 50 % de la superficie de l’exploitation.

Une aide de 80% du Conseil Régional

Ainsi, les porteurs de projet pourront avoir accès à ces accompagnements pour un coût net maximum de :

  • 90 € HT pour un diagnostic
  • 270 € HT pour une étude prévisionnelle
  • 180 € HT pour une action de suivi

Pour en savoir plus, contactez-nous au 02 43 53 93 93

Le Civam Bio 53 accompagne les producteurs biologiques tout au long de leur carrière par la formation continue techniques sur différentes thématiques en productions animales et végétales mais aussi sur des sujets transversaux.

• Formations 2017

• Certification qualicert - un gage de qualité

Pour mieux accompagner les producteurs, le Civam Bio Mayenne est engagé dans une démarche qualité depuis 2012, en répondant aux exigences du référentiel QUALICERT « Des engagements certifiés pour la Formation des entrepreneurs du vivant ».

A travers ce référentiel, le CIVAM Bio Mayenne s’engage sur les caractéristiques suivantes :

  • Des formations construites à partir du recueil et de l’analyse des besoins des agriculteurs
  • Une offre de formation facilement accessible aux professionnels
  • Des méthodes de formation adaptées aux attentes des stagiaires assurées par des formateurs compétents et pédagogues
  • Une évaluation systématique auprès des stagiaires de la satisfaction et des acquis
  • Un respect des procédures du financeur

Vous trouverez plus d’informations sur le site internet : www.qualicert.fr

Depuis plusieurs années, le Civam Bio anime un groupe d’échange de maraichers bio sur le département. Ce dernier permet notamment aux maraichers expérimentés de transmettre aux plus jeunes. C’est aussi un lieu de convivialité et d’échange d’annonces et d’informations diverses. Des formations ont lieu régulièrement sur différentes techniques de cultures ou d’autres sujets (ergonomie, organisation du travail, voyage d’étude, etc.) .

Le groupe se réunit plusieurs fois par an et notamment lors d’une rencontre annuelle en novembre ou lors des « rendez-vous de saison » pendant l’été.

Rencontre annuelle 2016

Prochaines dates

RDV de saison : 22 juin

RDV de saison : 10 juillet

Rencontre annuelle : 6 novembre

Le Civam Bio anime depuis 2011 un groupe grandes cultures sur la Mayenne et la Sarthe.

Ce dernier est devenu un groupe Dephy Ecophyto en 2012. Tout en évoluant, il réunit une vingtaine de membres lors de cinq rencontres annuelles : un rallye culture au printemps, un voyage d’étude fin juin, une journée en octobre et un bilan de campagne en décembre.

Prochaines dates 2017

  • Rallye culture : 20/04
  • Voyage d’étude Poitou-Charentes : 20-21/06
  • Journée d’échange avec intervenant : 28/09
  • Journée bilan de campagne : 5/12

Santé animale

Depuis 2014, le Civam Bio anime des groupes d’échanges en santé animale. Ces groupes se réunissent 3 à 4 fois de l’année pour échanger le temps de demi-journée pour comprendre les origines, conséquences, moyens de préventions des pathologies rencontrés sur leurs élevages et échanger sur l’utilisation des médecines alternatives : phyto-aromathérapie, homéopathie, acupuncture….

Le groupe d’échange santé nord a décidé de travailler en 2017 l’observation et pour échanger entre paire et avec des vétérinaires spécialés.

Prochaine rencontre le 18 mai à Changé : travail sur les protocoles et fiches de suivi

Dernière journée : décembre 2017 avec l’intervention de Hubert Hiron

Bovins viandes

Des éleveurs de vaches allaitantes bio se sont regroupées pour échanger sur l’équilibre alimentaire, l’utilisation des médecines alternatives, la conduite du pâturage. µ

En 2017, en partenariat avec le CIVAM AD et l’AFOC, se groupe s’est élargie pour continuer à échanger sur la conduite du pâturage, la santé animale et les données technico-éonomique.

Au programme de l’année 2017 :

  • Homéopathie (1 journée)
  • Conduite de pâturage (4 jours)
  • Parasitisme (1 jour)
  • Tech-éco (2 jours)

Lapins Bio

En France, 26 élevages de lapin Bio étaient certifiés en 2015 (Agence Bio 2016). Ce nombre d’élevage regroupe 433 lapines certifiés en AB. Filière inexistante au niveau national, cette production suscite un intérêt grandissant de la part de nombreux porteurs de projets et d’une volonté de développement et de perfectionnement technique de la part des producteurs de lapin Bio.

Ce système de production fait l’objet d’enjeux complexes tant sur le plan technique (alimentation, logement, sanitaire…) qu’économique (développement de la filière, commercialisation…) ou encore de structuration et de développement de la filière.

Depuis 2014, l’Association des Eleveurs de Lapin Bio de France (AELBF) s’est créée. Elle a pour objectif de favoriser le regroupement des éleveurs et porteurs de projets, d’accompagner les porteurs de projets, de participer à la mise en place d’actions favorisant le développement de la production et participer au cahier des charges de l’AB. Le CIVAM Bio et a CAB en sont les animateurs.

Les producteurs et porteurs de projets se regroupent 2 à 3 fois par an pour échanger sur des thématiques diverses :

  • Installation
  • Logement
  • Santé
  • Alimentation,
  • Réglementation …

Depuis 2016, un espace intranet FNAB, lieu d’échanges de documents et de pratiques est ouvert. N’hésitez pas à demander vos coordonnées.

Voici les derniers articles techniques parus dans la Feuille De Choux, notre journal trimestriel (envoyé aux adhérents du Civam Bio).

Nous accompagnons les porteurs de projets à l’installation en agriculture biologique ainsi que les agriculteurs souhaitant céder leur ferme en AB. Pour plus de détails, vous pouvez consulter les sous rubriques pour cédants et porteurs de projet.

Installation en bio

Nous réalisons un premier rendez-vous gratuit d’neviron1h30 au Civam Bio pour échanger sur votre projet, donner des contacts de producteurs bio installés, d’autres porteurs de projets ou encore des informations sur les démarches et les structures officielles et associatives de l’installation agricole en Mayenne. Pour prendre rendez-vous, contactez-nous au 02 43 53 93 93.

Vous trouverez des informations sur les aides à l’installation sur le site de la CAB : www.biopaysdelaloire.fr

et en prenant connaissance de la grille de la nouvelle DJA (Dotation Jeune Agriculteur) en cliquant ici.

Transmission

Nous relayons fréquemment les annonces de transmission de fermes en Mayenne. Vous les trouverez sur notre page : Annonce.
N’hésitez pas à nous envoyer votre annonce pour que nous la publions sur notre site internet.

Le site internet du RDI (Répertoire des Installations) liste les annonces de transmissions de fermes. N’hésitez pas à y aller : www.repertoireinstallation.com

L’AFOC53, L’ADEARM et la Chambre d’agriculture réalisent également des accompagnement des cédants.

Tous les ans, le Civam Bio 53 organisent une journée « Bio Pratiquent ». La journée est souvent composée de deux temps :

  1. Présentation de la ferme par les agriculteurs : témoignage, fonctionnement, chiffres clés…) suivie d’un temps d’échange avec les participants.
  2. Des intervenants participent à la journée et abordent un thème préalablement choisi par le Civam Bio (ex : mise en place d’un système herbager : une étape indispensable pour le passage en AB).

Il est important pour nous d’apporter notre soutient aux enseignants des établissements scolaires agricoles. Pour ce faire nous fournissons sur demande des documents et référentiels techniques et économiques, des contacts de fermes pour des visites ou autres. Nous pouvons également réaliser des interventions de terrains ou en classe auprès des scolaires. De plus, chaque année nous organisons une réunion à Laval en partenariat avec la Chambre d’agriculture pour discuter des attentes des enseignants vis à vis de nos structures pour les aider à parler d’agriculture biologique.

Exemples de ce qui a été réalisé :