POIS et FEVEROLE : VIGILENCE SUR EMBLAVEMENTS 2019

Le passage à une alimentation 100% bio des monogastriques sera obligatoire au 1er janvier 2021, sauf pour les porcs de moins de 35kg et les « jeunes volailles » (dont la définition est encore en discussion), jusqu’en 2026. Aujourd’hui, 5% de matières premières conventionnelles sont autorisés dans la formule des aliments.

Pour des raisons techniques, le pois et la féverole devraient diminuer en quantité dans la ration, essentiellement pour les poules pondeuses (problèmes de tannins et d’apport en lysine et méthionine). Le soja prendrait une part plus importante dans la formule.

Il est donc possible que la collecte 2020 des pois et féveroles soit impactée par cette diminution même si selon nos informations, les collecteurs sont préoccupés à des degrés très variables par cette situation (certains évoquent l’arrêt de leur collecte et d’autres disent vouloir aller plus progressivement…).

Il est donc important de questionner les collecteurs, coop ou négoces, avec lesquels vous travaillez, pour les semis d’automne. Voici quelques questions importantes :

  • y a-t-il des changements sur la collecte 2020 de pois et féverole ? en bio ? en C2 ?
  • Y a-t-il un engagement de la part du négoce/coop à reprendre au prix bio ?
  • Pour quels pois : fourragers? protéagineux ? y a-t-il des variétés plus recherchées que d’autres ?
  • Si la collecte se poursuit, quels sont les prix pour chacune des espèces ?
  • Y a-t-il d’autres espèces et variétés recherchées et collectées ? à quel prix ?

Le réseau des GAB/CivamBio des Pays de Loire va travailler sur un projet à moyen terme permettant aux producteurs, de maîtriser leurs assolements et débouchés et conserver une pleine autonomie dans leurs choix.

Merci de remonter les informations auprès de Thomas Queuniet – 07.83.99.19.22